L’oeuvre de Le Corbusier inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco

Cela a été annoncé dimanche par l’Unesco dans un tweet. Suspendue samedi après la tentative de putsch militaire en Turquie, la séance a repris dimanche pour une seule journée à Istanbul au lieu de s’achever mercredi 20 juillet, a annoncé l’organisation. Parmi les demandes qui seront au programme figure l’autre « candidature » française: la chaine des Puys et la faille de Limagne (Puy-de-Dôme). A ce jour 21 nouveaux sites ont été inscrits sur la liste de l’Unesco, ce qui porte à 1 052 le nombre total de sites inscrits répartis dans 165 pays.

Après deux tentatives ratées, 17 réalisations de l’architecte franco-suisse Le Corbusier sont enfin classées au patrimoine mondial de l’humanité. Elles sont réparties sur 7 pays et 10 sont en France. Les bâtiments les plus connus, considérés comme des chefs d’œuvre, sont la chapelle de Ronchamp, le couvent de la Tourette près de Lyon ou la Cité Radieuse, un ensemble d’habitations à Marseille, la villa Savoye à Poissy. A Firminy, près de Saint-Etienne, c’est tout un quartier qu’il pense et réalise avec sa Maison de la Culture, son stade et son église. Son plus gros chantier cependant sera Chandigarh en Inde, une ville nouvelle dont il élabore le plan et où il construit trois bâtiments.

« Cette bonne nouvelle survient après plus de dix ans de travail, de concertation et deux échecs », s’est félicité dans un communiqué Benoît Cornu, 1er adjoint à Ronchamp (Haute-Saône), qui préside depuis 2016 l’Association des Sites Le Corbusier créée en 2010.

« Cette étape n’est pas un aboutissement ! Il s’agit, désormais, de valoriser ce patrimoine devenu mondial, de le protéger et de le léguer à nos héritiers dans les meilleures conditions, pour qu’ils en fassent de même », a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *